Le sapin supplante l'épicéa et le hêtre

Les épicéas et les hêtres peinent à suivre le rythme rapide des changements climatiques. Ce constat laisse présager des risques pour l'économie forestière, fortement orientée vers le bois d'épicéa. Il serait possible de réduire ces risques en misant davantage sur des sapins, et en utilisant des épicéas en provenance de régions plus chaudes, comme le montre une étude de l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL.

Une équipe de recherche du WSL, sous la direction de Caroline Heiri, a étudié pour la première fois les risques auxquels les trois essences les plus importantes pour l'économie forestière suisse – épicéa, sapin et hêtre – sont exposées en raison des changements climatiques. Les chercheurs ont effectué cette étude dans le cadre du programme de recherche «Forêts et changements climatiques» de l'Office fédéral de l'environnement OFEV et du WSL. Ils se sont tout d'abord demandé dans quelle mesure les arbres se sont adaptés au climat de leur station au fil de nombreuses générations d’arbres. Une forte adaptation génétique signifie qu'une population d'arbres est liée à des conditions environnementales déterminées, une faible adaptation, qu'elle peut s'affirmer dans des conditions variées. Grâce à des scénarios climatiques, l'équipe de recherche a ensuite estimé le risque que les populations soient mal adaptées vers la fin du XXIe siècle.

 

Tout l'article ...


WOODVETIA

WOODVETIA - Action pour le bois suisse

Download
Recommandations salariales 2017.pdf
Adobe Acrobat Dokument 303.9 KB

Download
Recommandations salariales 2017.pdf
Adobe Acrobat Dokument 303.9 KB

05.01.2017

proQuercus

Le large échange d'expériences et d'informations est essentiel pour la mise en œuvre d'une promotion du chêne judicieuse en Suisse.

 

Commandez maintenant la newsletter de proQuercus


02.11.2016

Download
Assemblée des délégués 2016 à Bâle (BS)
Protokoll DV2016-F.pdf
Adobe Acrobat Dokument 104.2 KB

01.09.2016

Les loups ne pourraient pas remplacer la chasse

Download
Wo¨lfe ko¨nnen Jagd nicht ersetzen_F.pdf
Adobe Acrobat Dokument 290.7 KB

20.06.2016

Download
Assemblée des délégués 2016 à Bâle (BS)
convocation-programm-inscription AD2016.
Adobe Acrobat Dokument 834.8 KB

04.08.2016

la conférence est complète!

il existe une liste d'attente. Cependant inscrivez vous si dessous. 

info@foresters.ch

 


18.04.2016

21 juin 2016 un cours pratique sur le thème actuel de la valorisation des prestations de la forêt à l’atelier forestier de Birsfelden

 

Download
265 Inwertsetzung Waldleistung_Flyer F.p
Adobe Acrobat Dokument 1.1 MB

10.03.2016

Silviva

Download
151215_Artikel_Waldversteher-Set F.docx
Microsoft Word Dokument 15.3 KB

 

18.02.2016

 

Download
Invitation Président-2016.pdf
Adobe Acrobat Dokument 201.8 KB

 

02.02.2016

 

Download
Bâches forestières et d’information imagées FSC
B_Prospectus_Bâches_Forestières_FSC_Suis
Adobe Acrobat Dokument 3.4 MB

 

 

08.01.2016

 

Les championnats de ski sur 23.01.2015 Airolo sont annulées en raison du manque de neige.

 


 

 

07.12.2015

ideés cadeaux en bois suisse

 

Le nouveau portail en ligne «bois-holz-legno.ch» propose des cadeaux originaux en bois local. Ce site permet aux consommateurs de trouver rapidement des fournisseurs estampillés «Certificat d’origine bois Suisse» pour leurs cadeaux de noël, mais aussi pour construire et habiter avec du bois indigène.


04.09.2015

nouveau conseil d'administration
L'Assemblée des délégués 2015
Andelfingen Zurich

Alexandre Magnin, Christian Kleiber, Rolf Lüscher, Hanspeter Isler, Arnold Denoth, Patrik Hofer (Geschäftsstelle), Peter Piller, Enea Pasinelli, Ralph Malzach

Download
Assemblée des délégués, Andelfingen 4. septembre 2015
convocation-programm-inscription AD2015.
Adobe Acrobat Dokument 405.7 KB

02.07.2015

Download
La Forêt 2015-2
Beitrag-W H15-7_FR.pdf
Adobe Acrobat Dokument 38.0 KB

02.02.2015

Download
La Forêt 2015-1
Beitrag-W+H15-2_F.pdf
Adobe Acrobat Dokument 361.4 KB

07.10.2014

Download
Bulletin d'adhésion
Faltflyer+2014+Web+französisch-3.pdf
Adobe Acrobat Dokument 1.1 MB
Download
Dichiarazione di adesione ASF
Faltflyer_ital.pdf
Adobe Acrobat Dokument 870.6 KB

18.07.2013

Hinweis: Bitte die mit * gekennzeichneten Felder ausfüllen.

Statistique forestière 2012: recul de la récolte de bois en Suisse

Berne, 18.07.2013

- En 2012, dans les forêts suisses, l’abattage de bois a reculé de 8 % par rapport à l’année précédente, en raison des conditions de marché très difficiles. Une baisse du prix du marché de l’assortiment le plus important ainsi qu’une augmentation des frais de récolte ont débouché sur une dégradation de la situation économique des exploitations forestières suisses. Cette situation peu réjouissante a été mise en évidence par la statistique forestière et le réseau d’entreprises forestières pilotes 2012 des offices fédéraux de l’environnement (OFEV) et de la statistique (OFS).

En 2012, 4,66 millions de mètres cube (m3) de bois ont été coupés dans les forêts suisses, soit environ 417 000 m3 de moins que l'année précédente.

Avec de telles valeurs, la quantité de bois exploité se situe 10 % en dessous de la valeur moyenne de ces vingt dernières années. Le recul a touché presque exclusivement l'assortiment le plus important, soit les grumes de conifères, dont la quantité récoltée est la plus basse depuis près de 30 ans.

Les quantités récoltées des assortiments bois d'énergie et bois d'industrie sont quant à elles seulement légèrement inférieures à celles de l'année précédente. Alors que dans les forêts publiques (appartenant principalement à des communes politiques, à des communes bourgeoises et à des corporations) la quantité de bois exploité a baissé de seulement 4 %, dans les forêts privées le recul, plus évident, atteint 16 %. Les quantités récoltées ont diminué dans 22 cantons.

 

plus d'informations...


03.04.2012

BORRELIOSE – la maladie la plus fréquente après piqûre de tique


Les tiques sont particulièrement actives du mois de mars au mois d’octobre. Ces petits suceurs de sang transmettent de dangereuses maladies telles que la borréliose ou la MEVE (méningo-encéphalite verno-estivale).

  

Les tiques se tiennent le plus volontiers dans la forêt où elles attendent, sur un brin d’herbe, l’opportunité de s’accrocher à un hôte de passage. Elles ne sautent donc pas, comme on le pense communément, du haut des arbres sur leurs proies sans défenses.

 

Le risque d’être infecté par la borréliose ou par la MEVE lors d’une piqûre de tique est important. En Suisse, environ une tique sur trois est, en moyenne, porteuse de borrélies. 

En ce qui concerne le virus de la MEVE, qui peut déclencher une méningo-encéphalite potentiellement mortelle, jusqu’à 3 % des tiques en sont porteuses dans les régions endémiques de Suisse (www.bag.admin.ch).

 

La borréliose est la maladie la plus fréquemment transmise par les tiques. En 2008, le système d’annonce Sentinella a estimé, par extrapolation, le nombre d’infections dues aux borrélies à 12 000, en 2009 à 8 900.

 

C’est durant les quatre premières semaines après l’infection que le traitement par antibiotiques de la borréliose est le plus efficace. Malheureusement, à ce stade, la symptomatologie est souvent peu claire et le diagnostic d’une infection très difficile à poser. Les anticorps, témoignant de la réponse immunitaire de l’organisme, sont seulement détectables deux à quatre semaines après la piqûre. De plus, seule la moitié environ des malades présentent un érythème migrant (tache rouge de forme annulaire au niveau de la peau), typique de la borréliose. D’autres signes de borréliose tels que symptômes grippaux, douleurs articulaires, douleurs musculaires, fatigue et d’autres encore sont souvent peu marqués et difficile à identifier comme tels.

 

L’éventuelle transmission de borrélies lors d’une piqûre, de même que le développement d’une infection ultérieure, dépendent de nombreux facteurs. Le temps d’ancrage de la tique sur l’hôte et la manière dont la tique a été enlevée jouent un rôle essentiel. Afin de mieux cerner les risques après une piqûre de tique, il est possible d’analyser la tique pour mettre en évidence la présence d’éventuelles borrélies.

 

Tester les tiques

Le fait de tester les tiques permet de mieux apprécier le risque d’une éventuelle transmission, car le résultat indique la présence ou non de borrélies chez la tique. Un test négatif pour les borrélies ne signifie cependant pas l’absence d’autres agents pathogènes chez la tique. D’autres tiques passées inaperçues représentent également un risque. En cas de résultat positif, on sait que la tique pouvait potentiellement transmettre des borrélies, mais cela ne permet pas d’affirmer qu’une infection a réellement eu lieu.

 

Dans ce cas, il faut rechercher les symptômes de manière plus ciblée. Pour plus de conseils, il est possible de consulter un médecin ou de contacter la Ligue suisse des personnes atteintes de maladies à tiques.

 

Qu’est-ce qui est testé ?

Par une analyse génétique (ADN) des échantillons de tique, on peut voir si celle-ci était porteuse ou non de borrélies.

La longue expérience et la fiabilité des méthodes utilisées permettent de donner un résultat incontestable.

 

Disponible dans les pharmacies et drogueries.

 

Contact

 

Vifor Pharma

Nadine Zosso

Brand Officer Anti-Brumm

Rte de Moncor 10

Case postale

1752 Villars-sur-Glâne 1

agenda

Dates 2017


20.-22.10.2017

Le festival de la Forêt et du Bois au Château de la Bourdaisière (F) revient pour une 2e édition, sur le thème «Construction et Innovation». Annocé c'est un concours pour réaliser une maison 100 % bois.

Info ...

 

27.10.2017

Arbres et forêts et leur valeurs sociale – la boîte à outil i-Tree

Info ...

 

Pour 2018

Inscription pour une formation certificante Pédagogie forestière

Info ...